Code de déontologie des professionnels francophones de l’éducation positive affiliés à la Fépep

Le code de déontologie de la Fépep s’applique dans toutes les situations où le professionnel est dans l’exercice de ses compétences en Éducation positive

Être un professionnel de l’éducation positive signifie être dans une démarche professionnelle d’accompagnement positif du développement de l’enfant et de ses acteurs.

Par le terme « positif », il est entendu que les pratiques adoptées ou suggérées respectent l’enfant dans sa globalité et lui permettent de développer pleinement son potentiel de réalisation et de bonheur.

Le professionnel affilié à la Fépep utilise, le plus souvent possible, les connaissances et compétences reconnues par la Fépep. En outre, il se réfère chaque fois que possible à des observations avérées et/ou scientifiquement prouvées ou issues du domaine des thérapies cognitives et comportementales.

Le professionnel affilié à la Fépep renonce à recourir à des réponses basées sur des croyances populaires, religieuses ou spirituelles, faisant l’objet de polémiques, de débat d’appréciation ou de désaccord en vertu d’un caractère objectif, observable ou vérifiable qui ne serait pas avéré ou serait compromis.

Le professionnel affilié à la Fépep ne peut conseiller d’approches, pratiques, outils, postures éducatifs, préjudiciables à l’enfant ou à la relation adulte-enfant. En outre, préconiser ou utiliser le time-out, l’isolement, l’humiliation, l’indifférence, la violence physique, psychque ou verbale est strictement interdit.

L’intervention du professionnel de l’Éducation Positive peut n’apporter aucun effet, mais ne doit jamais être nuisible.

Le professionnel de l’éducation positive affilié à la Fépep est conscient de ses limites d’intervention. Il n’intervient pas hors de son champ de compétences et oriente ses clients vers les professionnels adéquats, le cas échéant.

© 2018 Fépep . Tous droits réservés

  • Facebook Social Icon